Elevage de Spitz Allemands en Vendée, France.
                          Spitz nains
 
                  Mise à jour : 21/07/2024
 
 
 
La fourrure du spitz : pas que des poils !
 
La fourrure du spitz se compose de 2 types de poils, le sous-poil près de la peau, très dense et fourni donnant le gonflant à la fourrure et le poil de jarre (ou poil de couverture), plus long. La fourrure du spitz a plusieurs fonctions : elle le protège du froid certes, mais aussi de la chaleur, de la pollution, de la pluie et des salissures grâce au poil de couverture plus long et plus lisse que le sous-poil qui sert, lui, d'isolant. Raser, tondre ou couper trop court le poil de couverture en exposant le sous-poil revient  à  priver le spitz de tous les avantages que lui donnaient sa fourrure ; c'est l'exposer aux intempéries à la pollution et aussi aux rayons UV.  Les manteaux, pulls et autres vêtements ne pourront jamais remplacer la fourrure du chien, même s'ils demeureront indispensables lorsque le chien sera nu.
 
Certes, la fourrure est un aspect esthétique mais il faut bien garder à l'esprit qu'elle est avant tout et surtout UTILE.
Il faut savoir qu'une fois tondue ou coupée trop court, la fourrure repoussera (ou pas....) dans un délai parfois très long, mais parfois pas aussi belle qu'elle l'était AVANT.

L'alopécie X

Les races nordiques, dont les spitz font partie, sont parfois atteints d'une maladie nommée alopécie X. Un blocage du cycle pilaire secondaire à des anomalies portant sur les récepteurs hormonaux folliculaires est suspecté. On ne connaît pas le mode de transmission de cette affection qui se caractérise par la perte progressive de la fourrure d'abord au niveau du cou et de l'arrière des cuisses puis progressivement sur tout le corps, la tête et les pattes sont épargnées. Malgré les recherches sur cette maladie, présentant un préjudice esthétique mais pas fonctionnel ni létal, il n'y a pas de traitement probant, on ne peut que tenter d'améliorer la repousse du poil avec des traitement hormonaux ou dermatologiques topiques. Le diagnostic s'effectue par une biopsie de peau après avoir éliminé TOUTES les autres causes d'alopécie (maladie de cushing, allergie, parasitisme interne et/ou externe.... etc).

Etant donné que les études sur la pathogénie de cette affection sont difficiles et très lentes, par prudence, on ne peut qu'écarter de la reproduction les sujets atteints ou qui en ont reproduit (lorsque l'on en a connaissance), même si, en l'état actuel des recherches, on ne peut affirmer à 100 % qu'elle soit d'origine génétique.

 
Pascale Sanchez.


 



 




 




Créer un site
Créer un site