Mise à jour : 01/04/2018
CONSEILS
Conseils toilettage :
Pour avoir un joli spitz bien toiletté et bien soigné avec une peau en pleine santé, je vous conseille de visiter la page dédiée au toilettage du site Foxlight Spitz. Laurette est en effet une spécialiste des produits cosmétiques Italiens de la marque IV San Bernard (ISB) qui respecte la peau et les poils du chien avec un protocole pour chaque problème rencontré.

Conseils sécurité :
Voici quelques recommandations pour s’assurer de la sécurité de votre intérieur, de vos extérieurs et de vos dépendances, afin que votre chiot puisse y vivre sans danger :

A l'intérieur :
Les jouets des enfants et les petits objets peuvent constituer un attrait pour un chiot et se retrouver dans sa bouche ou sa gorge, entraînant des lésions au niveau de l'appareil gastro-intestinal.  Gardez hors de sa portée les menus objets tels les élastiques, les boutons, les billes, les pièces de légo... etc, pour éviter qu’il ne les avale et ne s’étouffe. 
Gardez également hors de sa portée les objets pointus tels couteaux, fourchettes, trombones, agrafes ou punaises.
Assurez-vous que tous vos produits d’entretien ménager soient rangés dans un endroit hors de la portée de votre chien.
Les désinfectants, les nettoyants pour la tuyauterie, les détergents pour la lessive et les agents de blanchiment ont différentes propriétés. Certains peuvent entraîner de petits maux d'estomac alors que d'autres peuvent causer de graves brûlures à la langue, à la bouche et à l'estomac.

Ne donnez jamais de médicaments à votre chiot, sauf sur avis de votre vétérinaire. Plusieurs médicaments sont sécuritaires pour l'être humain mais peuvent causer une surdose et/ou être fatals s’ils sont mal utilisés. Tous vos médicaments devraient être conservés hors de la portée de vos animaux de compagnie.


Efforcez-vous de garder les fils électriques hors de la portée et de la vue de votre chien. Les fils exposés de lampes ou autres appareils devraient être le plus court possible. Si des fils de rallonge sont utilisés, fixez-les contre une plinthe, au bas du mur, pour empêcher votre animal de jouer avec ou de les mâchouiller.

Le chocolat :
Ne laissez jamais de chocolat à la portée de votre chien. Une quantité aussi minime qu’une quinzaine de grammes ou moins de chocolat par livre du poids du chien peut causer des problèmes au niveau du pancréas.

A l'extérieur et dans les dépendances ou le garage :
Lorsque vous traitez votre pelouse ou votre jardin avec des engrais, des herbicides ou des insecticides, gardez toujours votre animal à l’écart des zones traitées et ce, jusqu'à ce qu'elles soient complètement sèches. Entreposez toujours ces produits dans un endroit sécuritaire, hors de la portée de votre animal.
Tous les produits pour l'automobile comme l'essence, l'huile et l'antigel doivent être entreposés correctement. Plusieurs animaux sont attirés par le goût sucré de l'antigel contenant du propylène glycol, un ingrédient très toxique pour les chiens. Une quantité aussi minime qu’une petite cuillère à thé d'antigel peut causer la mort d'un chien de 3 kilogrammes.


Soyez vigilant en ce qui concerne vos plantes intérieures et extérieures. L'ingestion de certaines plantes peut être fatale (ex : aloe vera, azalée, dieffenbachia, croton, géranium, dracaena, kalanchoe, chanvre, plante-araignée, poinsettia, oignon, plant de tomate, rhododendron, cyclamen, philodendron, etc.). Vous trouverez plus bas une liste plus complète d'aliments et produits dangereux pour votre animal.

Soyez également vigilants concernant les chenilles processionnaires du pin qui possèdent un poil très urticant et qui descendent de leur arbre en procession dès le mois de mars afin d'aller s'enterrer.

Si votre chien lèche ou touche les chenilles vivantes, mortes ou bien des restants de nids avec le museau, il peut souffrir de divers symptômes. Dans un premier temps, il couine car il a mal, se met à baver, la langue gonfle et présente des tuméfactions avec un durcissement assez inquiétant. Sans soins, la langue peut virer au sombre voire violet, et une nécrose peut occasionnellement se produire. Une partie de la langue peut tomber.

Une action rapide du vétérinaire est vitale : Si les premiers soins consistent en anti-inflammatoires et anti-histaminiques puissants, parfois des antibiotiques, de l'héparine, perfusions, etc.., au stade de nécrose l'amputation de ce bout de lange doit parfois être envisagée.

Ci-dessous, chenilles processionnaires et leur nid.
Site web pour cette image et une partie du paragraphe concernant les chenilles :
http://chenilles-processionnaires.fr/chenille-processionnaire-du-pin.htm
 
ALIMENTS TOXIQUES ET/OU DANGEREUX POUR VOTRE CHIEN

- Les noyaux et pépins de raisins, abricots, cerises, pêches, poires, prunes : contiennent du glycoside cyanogénique qui peut causer un empoisonnement. Symptômes : vomissements, diarrhées, tachycardie, coma, mort.
- Avocat : l’avocat contient un élément toxique appelé persine qui peut causer des dommages au cœur, aux poumons ou à d’autres tissus chez la plupart des animaux.
- Champignons : tout comme chez l’être humain, l’empoisonnement par des champignons peut être fatal. Ils peuvent causer de graves problèmes au foie et des dérèglements neurologiques. Consultez immédiatement votre vétérinaire si vous soupçonnez que votre animal a mangé des champignons.
- Oignons : les oignons peuvent causer une anémie hémolytique, ce qui signifie que les globules rouges sont détruits prématurément dans le sang, tandis que leur taux de production demeure normal. L’empoisonnement peut se produire soit par l’ingestion de grandes quantités, soit par l’ingestion répétée de plus petites quantités. L’intoxication peut survenir quelques jours après que le chien ait mangé des oignons. Des vomissements, des diarrhées, une faiblesse et une perte d’appétit peuvent apparaître. L’urine prend une couleur foncée. Le chien peut avoir une respiration courte car le nombre des globules rouges (qui transportent l’oxygène) se retrouve réduit. Autres symptômes : température corporelle élevée, confusion et augmentation du rythme cardiaque.
- Ail : contient une substance toxique, le thiosulfate, il semblerait que celui-ci soit moins toxique que les oignons et que de grandes quantités devraient être absorbées pour causer une intoxication.
- Noix : les noix en général ne sont pas idéales pour les animaux car elles sont très riches en phosphore et peu digestes pour les carnivores.
- Noix de Macadamia : le composant toxique est inconnu mais l’ingestion de quantités aussi faibles que six noix peut causer une élévation de la température, une augmentation du rythme cardiaque, des tremblements et une faiblesse, voire une paralysie du train arrière. Symptômes : difficultés à se lever, détresse, halètement, membres enflés et douleurs aux membres.
- Noix de Muscade : la noix de muscade est hallucinogène quand elle est ingérée en grandes quantités.
- Chou, navet, pomme de terre crue : leur ingestion provoque des gaz suite à la fermentation dans l'estomac et provoque des diarrhées.
Le blanc d'oeuf : contient de l'avidine, qui détruit la biotine, vitamine B8, utile au métabolisme des protéines et des graisses.
- Chocolat : le chocolat contient de la théobromine, un composant qui agit comme stimulant cardiaque et comme diurétique. Si un chien mange trop de chocolat, il peut devenir excité et hyperactif. A cause de l’effet diurétique, il va uriner et boire beaucoup. Il pourra également avoir la diarrhée et des vomissements. L’effet de la théobromine sur le cœur est plus dangereux. La théobromine va soit augmenter le rythme cardiaque soit provoquer des battements irréguliers. La mort est même possible, surtout si le chien fait de l’exercice. De grandes quantités de chocolat peuvent empoisonner ou même tuer un chien de taille moyenne ou grande. 50 grammes de chocolat peuvent tuer un chien de 5 kg ou moins. Les symptômes n’apparaissent souvent qu’après quelques heures et la mort survient dans les 24 heures. La poudre de cacao et le chocolat à cuire sont les formes les plus toxiques car ils contiennent plus de théobromine que le chocolat au lait. Le chocolat au lait est le moins dangereux.
- Bonbons : les bonbons sans sucre contenant du xylitol sont considérés dangereux pour les animaux de compagnie. Ce composant peut causer des dommages au foie et même la mort chez certains chiens.
- Pâte à pain : quand de la pâte à pain est ingérée, la température corporelle de votre animal fait lever la pâte dans l’estomac. Pendant que la pâte lève, de l’alcool est produit. Symptômes : douleur abdominale, vomissements, désorientation, dépression. Un tout petit peu de pâte à pain peut déjà causer des problèmes car elle gonfle jusqu’à plusieurs fois sa taille. Le pain peut être consommé s'il est rassis.
- Foie : donné en quantités raisonnables, le foie est très bon pour votre chien. En réalité, c’est un excès de foie qui peut être dommageable puisqu’il peut conduire à une hypervitaminose A. N’abusez donc pas du foie dans le régime alimentaire de votre chien. Symptômes : déformation des os, croissance excessive des os sur les épaules et la colonne vertébrale, perte de poids et perte d’appétit.
- Os cuits : les os cuits peuvent être très dangereux pour votre animal. Les os deviennent cassants une fois qu’ils sont cuits ce qui forme des esquilles lorsqu’ils se cassent. Les esquilles ont des bords tranchants et peuvent rester coincés dans les dents, causer un étouffement ou une perforation des parois stomacale et intestinale. Symptômes de l’étouffement : gencives pâles ou bleues, halètement, le chien se touche la tête avec les pattes, respiration lente, inconscience, pupilles dilatées. Les os crus ne sont pas dangereux et aident à garder les dents propres. Les os sont très riches en calcium et trop d’os peuvent provoquer constipation sévère.
- Caféine : les boissons contenant de la caféine tels que les sodas, le thé ou le café peuvent agir comme stimulants et accélérer le rythme cardiaque de l’animal. L’ingestion de caféine peut provoquer des crises, parfois fatales.
- Produits laitiers : la majorité des produits laitiers sont mal digérés par les chiens qui ont souvent peu ou pas du tout l’enzyme nécessaire pour digérer le lactose. Tout comme chez les humains, les chiens intolérants au lactose peuvent avoir des flatulences et des diarrhées. Le fromage et le yaourt sont mieux tolérés car ils contiennent moins de lactose. Bien que quelques rares chiens tolèrent bien le lait, d’une manière générale, préférez les produits laitiers fermentés (yaourts) ou les fromages à pâtes cuites (gruyère, vache qui rit par exemple).
- Aliments pour bébés : avant de donner un aliment pour bébé à votre chien, vérifiez qu’il ne contienne pas de poudre d’oignon, qui peut être toxique pour votre chien.
- Aliments avariés : la moisissure que l’ont trouve sur la plupart des aliments avariés contient des toxines telles que la pénicilline ou des mycotoxines trémorgènes. Les symptômes se traduisent par des tremblements et des crises pouvant durer plusieurs heures ou même plusieurs jours. Ce type d’empoisonnement est considéré comme un cas d’urgence et un traitement médical est nécessaire pour contrôler les tremblements et détoxiquer le chien. Faites particulièrement attention avec le bac à compost qui pourrait se trouver dans votre jardin.
- Antigel : l’antigel à un goût agréable pour les chiens et les chats. Même une très petite quantité d’antigel peut être fatale. Si vous soupçonnez que votre animal a ingéré de l’antigel, contactez immédiatement votre vétérinaire. Afin d’empêcher l’éthylène glycol d’être absorbé par le foie, le vétérinaire va administrer de l’éthanol à votre animal afin de contrecarrer les effets de l’éthylène glycol. Plus le traitement est administré rapidement, plus les chances de survie sont grandes. Une fois que les reins commencent à être atteints, la plupart des animaux ne survivent pas. Les symptômes d’une intoxication à l’antigel dépendent du laps de temps qui suit l’ingestion. Les symptômes peuvent apparaître déjà 30 minutes après l’ingestion de l’antigel et durer environ 12 heures. Les premiers symptômes sont un comportement déprimé (l’animal est couché et n’a pas d’intérêt pour ce qu’il se passe autour de lui), des vomissements, des pertes d’équilibre (l’animal semble soûl), des tremblements, une soif excessive, des mictions fréquentes. Après le premier stade, l’animal peut sembler aller mieux mais ils se sentira beaucoup plus mal après un jour ou deux, quand les reins commenceront à défaillir. La quantité d’urine diminuera fortement dans la plupart des cas. A ce stade, le foie aura transformé l’éthylène glycol en substances beaucoup plus dangereuses. Les autres symptômes peuvent très bien passer inaperçus pendant plusieurs jours alors que des dommages irréparables sont en train de se produire. Puis les vomissements peuvent réapparaître, ainsi qu’un manque d’appétit, de la déshydratation, une incapacité à uriner, de la salivation, des tremblements des ulcères dans la bouche, le coma ou la mort. Les animaux qui souffrent d’une défaillance rénale suite à une intoxication à l’antigel peuvent parfois être sauvés grâce à un traitement agressif. Certaines cliniques vétérinaires spécialisées peuvent mettre l’animal sous dialyse. Malheureusement, les dommages aux reins sont souvent graves et irréversibles.


 
 
 



Créer un site
Créer un site